Vitiligo : La Tunisie prend les choses en main !!

Le vitligo est une maladie cutanée qui se caractérise par l’apparition de tâches dépigmentées de couleur blanche augmentant avec le temps. Il affecte plus particulièrement les pieds, les mains, le visage, les lèvres mais peut également toucher toute la partie du corps.

Il s’agit d’une affection cutanée consistant en une perte de pigmentation (dépigmentation), Une mutation sur le gêne NALP1( NACHT Leucinerich-repeat protein 1) a été identifiée comme corrélée au risque de développer un vitiligo. Cette affection n’est ni dangereuse ni douloureuse mais pour des raisons esthétiques peut nécessiter plusieurs traitements. C’est une maladie qui peut être d’origine génétique; au moins 10 gênes sont impliqués et est liée à des troubles endocriniens ou auto-immuns systémique. La situation clinique des patients, rapporte que le vitiligo peut apparaître après un traumatisme, après avoir été malade ou encore suite à un stress émotionnel: des manifestations sont fréquemment rapportées suite à la mort d’un proche ou d’une blessure sévère. On compte aussi parmi les causes pouvant enclencher le vitiligo : le coup de soleil. Il peut par ailleurs être transmis par hérédité, le risque est s’élève à 30%.

État des lieux

Le vitiligo peut toucher une personne sur 55 à 100 ce qui correspond statistiquement à 0,5 à 1% de la population mondiale. Il concerne toutes les personnes hommes et femmes de tout âge et de tout type de peau.

Le vitiligo enregistre des taux élevés de personnes atteintes en Inde (jusqu’à 8,8%), suivi par le Mexique (2,6 à 4%). Il apparaît généralement vers l’âge de 10 ans à 30 ans (la moitié des personnes atteintes le sont avant 20 ans). Le vitiligo est donc assez rare chez les enfants. Il touche aussi bien les hommes que les femmes, et survient partout dans le monde, sur tous les types de peau.

Par ailleurs, le vitiligo est fréquemment associé à d’autres affections dermatologiques (psoriasis, pelade etc.) et à des affections non dermatologiques (affections thyroïdiennes).

En Tunisie, il n’y a pas de statistiques officielles pour le moment mais une étude épidémiologique est en train d’être faite (sources Association Tunisienne deVitiligo).

 

Qu’est ce qui se passe en Tunisie en matière de Vitiligo?

En matière de vitiligo les choses bougent et évoluent dans la perspective de trouver  un remède à cette maladie et d’ailleurs, il n’y a pas si longtemps  on a entendu qu’on aurait trouvé le « remède miracle », chose qui a été aussitôt démentie officiellement par La Société tunisienne de dermatologie et de vénéréologie (STDV) dans un communiqué paru publié

 

mardi 28 avril 2015.

Mais les choses ne sont pas restées là en matière de lutte contre le vitiligo puisque une conférence s’est tenue le 29 Juillet 2016 pour le lancement de l’Association Tunisienne du Vitiligo, en présence de l’Association Française du Vitiligo.

L’association est pour le moins dynamique puisqu’elle a déjà un site web, on retrouve également sur sa page officielle facebook  qui compte aujourd’hui plus de 6100 membres, avec des actualités et des informations d’interactions diverses pour apporter des soutiens hebdomadaires et gratuit et répond aux messages facebook et aux courriels.

Notons que les efforts de l’association avaient déjà commencé depuis avril 2016 lors de la rencontre annuelle de L’AFV (Association Française de Vitiligo) permettant ainsi de l‘introduire dans le paysage des associations existantes et de nouer des relations avec l’AFV et notamment plusieurs Médecins, dermatologues, psychologues, chercheurs, partenaires….

L’ATV veut venir en aide aux personnes atteintes ainsi qu’à leur entourage par le biais de différents ateliers et permanence téléphonique, transmettre des informations fiables et certaines, approuvées par le comité scientifique de l’association et par l’AFV tout en œuvrant d’aider les personnes atteintes à s’épanouir et ce malgré la maladie. Le message qu’elle veut  faire passer aux personnes concernées de près ou de loin par cette maladie est que désormais il y a un interlocuteur, avec qui il y a possibilité d’échanger et d’interagir.

Par Faten.R

*Copie de l’article paru sur le site www.femmesmaghrebines.com. Pour voir l’article original cliquez ici